Casse toi, pauvre con!

Publié le par NanaLure

Pas grand chose à dire.
Tu m'as enlevé les mots de la bouche...
Ça fait un an et là rien que de penser aux 4 années qui restent... Je bous
Déjà j'étais pas pour du tout. Désolée mais je ne voulais pour rien au monde que tu sois président. Je sais désormais qu'on n'a pas toujours ce qu'on veut!
Je n'ai pas choisi ce qui nous arrive. Donc je m'en plains évidemment.
Y'a rien rien rien de ce que tu as fait, de ce que tu fais ou de ce que tu feras... ( enfin pas à la lecture de ton programme) qui ne me satisfasse.
Non pas spécialement pour moi! Mais plutôt pour la France en général, pour ma progéniture en particulier.
Ni la rétention de sûreté, ni la retraite, ni ta loi pour vérifier que les RMIstes n'ont ni voiliers ni domestiques,
ni ta loi sur les OGM, ni tes tics, ni ta réforme des hôpitaux,  ni celle de l'éducation, ni tes montres à 15000€,  ni ton ministère de l'immigration, ni ta fausse ministre des droits de l'homme, ni ta démagogie. Ni tes propositions de lois qui débarquent au grès d'une actualité, ni celle que tu feras passer grâce au toujours présent 49.3.
Ni tout cela, ni tout le reste!

Ça pue, c'est rétrograde. Oui il y a des choses à changer en France. Non pas comme ça.

Mais, j'ai juste bien aimé une chose. Les quatre petits mots que tu as dit, quand ton naturel est revenu au galop, petit homme que tu es, comme nous, tu te laisses parfois déborder par tes émotions.
Le jour où tu l'as sorti ton fameux: Casse toi, pauvre con! J'étais contente. Tu sais pourquoi? Un truc tout bête qu'on apprend tout petit...

C'est celui qui l'a dit qui l'est...

Pour revoir le moment
Le site éponyme

Publié dans Coups de gueules

Commenter cet article